Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  La technique du bronze d'art  >  Page 3



La technique du bronze d'art

Page 3


Le tirage d'un modèle en cire




Cette étape consiste à créer un modèle en cire conforme à la pièce originale à partir du moule en élastomère. Ce modèle est dit en "cire perdue", car il ne pourra servir qu'une seule fois et sera détruit lors des opérations suivantes. L'épaisseur du bronze sera celle de la cire.

La cire chaude (bleue) est passée au pinceau sur les différentes parties intérieures du moule en élastomère (estampage ou rotomoulage). Cela permet d'avoir une empreinte précise sur toute la surface du moule. Celui-ci est ensuite assemblé et rempli de cire chaude liquide qui, au contact des parois plus froides, se solidifie sur une faible épaisseur. La cire liquide est rapidement retirée. Cette opération est recommencée jusqu'à obtention de l'épaisseur homogène désirée.



Le coulage du noyau ou contre-moule




Pour les pièces les plus grandes qui seraient trop fragiles, une matière réfractaire liquide est versée dans le moule pour combler l'espace vide à l'intérieur de la cire.

Pour les pièces plus petites, le noyau est coulé lors de la réalisation du moule réfractaire. Voir plus loin.


Retour              Suite