Sculpteur

 Accueil
    NewsInformation
    L'artiste
    Livre d'or
    Contact
    Livre
  
    "L'Espoir" à Palavas

 Collections :
    Animaux
    Bas-relief
    Bustes
    Danses
    Enfants
    Femmes
    Grandes sculptures
    Groupes
    Hommes

 Le monde de la sculpture
    Moteur de recherche
    Biographies de sculpteurs
    Sculpture dans les musées
    Citations
    Bibliographie
    Jean-Antoine Injalbert
    Dans les jardins publics
    Lexique de sculpture,
    Etc.

Nella Buscot sur Facebook

         

 Copyright © 2003-2017 Nella Buscot
Nella Buscot  >  Le monde de la sculpture  >  La technique du bronze d'art  >  Page 5



La technique du bronze d'art

Page 5


Le moule réfractaire ou coquille


Le moule réfractaire ou coquille est composé de deux parties :
- un contre-moule ou noyau, coulé à l'intérieur de la cire
- un moule extérieur autour de la pièce et de son réseau d'alimentation, réalisé en matière réfractaire, par couches successives. La première couche, en contact avec la cire, est constituée d'une matière très fine afin de reproduire le plus fidèlement possible l'œuvre de l'artiste.

Pour que le moule puisse supporter la coulée du bronze en fusion, le fondeur utilise un matériau composite réfractaire à base de céramique stable à très haute température.

Après séchage, un coffrage plus important est réalisé autour du moule pour assurer la résistance à la pression lors du coulage.


Le décirage


La cire est éliminée par l'orifice prévu à cet effet ou par le cône d'alimentation, lors d'une mise en étuve de 200 à 300 degrés Celsius.


A gauche, moule réfractaire après décirage, en coupe verticale.


Retour              Suite